Spécialiste de l'immobilier en Occitanie
29 Jan

Faites estimer rapidement votre bien à Bram !

Vous avez un bien à vendre et à faire estimer à Bram ? Ne tardez pas. Le pouvoir d’achat des ménages s’est détérioré tout au long de l’année 2018, avec une accélération au 4e trimestre. Dans 59 % des villes de plus de 100 000 habitants, la surface moyenne achetable a un peu, beaucoup… baissé.

Les Français achètent des logements moins grands et paient plus !
D’après L’Observatoire Crédit Logement / CSA – LPI-SeLoger, la capacité des ménages à acheter s’est en effet détériorée tout au long de l’année 2018. Dans les 34 villes de plus de 100 000 habitants, 59 % d’entre elles connaissent une baisse concernant la surface achetable. Cette dernière baisse légèrement dans 15 % des villes et elle se réduit nettement dans 44 % des autres. Dans la plupart de ces métropoles, c’est la hausse des prix de l’immobilier qui contribue largement à ce phénomène. En d’autres termes, plus les prix grimpent et plus la surface achetable diminue. Mais d’autres facteurs y contribuent :
·    Le niveau des revenus des emprunteurs.
·    Le taux d’apport personnel des emprunteurs.
·    La durée des crédits accordés.
·    Le taux d’intérêt de ces crédits.

Des disparités qui persistent sur le territoire français
En France, seuls 27 % des villes connaissent une hausse de la surface achetable, uniquement due à une baisse des prix de l’immobilier. C’est le cas notamment avec Le Mans, Saint-Étienne, Perpignan, Amiens ou Brest.

Sud-Ouest : un recul sans précédent du pouvoir d’achat immobilier
S’il y a bien une région où la capacité à acheter est à la baisse, c’est le Sud-Ouest ! Toutes les grandes villes connaissent une diminution de la surface achetable et la ville la plus touchée par le phénomène est Limoges : – 5,7 m² au 4e trimestre 2018. Elle est suivie de près par Bordeaux qui, elle, a perdu plus de  3 m². En cause ? Les prix de l’immobilier qui ont augmenté de plus de 23 % en deux ans ! Désormais, il faut compter en moyenne 266 143 € pour s’y offrir un bien. C’est aussi le cas pour les villes de Montpellier (-2,9 m²), Toulouse (-2,5 m²) et Clermont-Ferrand (-2 m²).

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée